Programmation 2017


La Mousson d’hiver se déroulera du 3 au 5 avril 2017

 Les lectures seront dévoilées début 2017, en attendant, voici les spectacles qui seront présentés :

3 avril 2017 – 20H – au Théâtre de la Manufacture – Nancy
DAYS OF NOTHING de Fabrice Melquiot

photo-article-18-1467713965

De Fabrice Melquiot / Mise en scène Matthieu Roy / Avec Hélène Chevallier et Philippe Canales / Assistante à la mise en scène Marion Lévêque / Collaboration artistique Johanna Silberstein / Scénographie Gaspard Pinta / Costumes Noémie Edel / Lumière Manuel Desfeux / Espaces sonores Mathilde Billaud / Vidéo Nicolas Comte / Maquillage, perruques Kuno Schlegelmilch / Régie Léa Maris, Alban Guillemot, Damien Pecourt

Production Cie du Veilleur, conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication (DRAC Poitou-Charentes), la région Poitou-Charentes, le Département de la Vienne, et la Ville de Poitiers
Coproduction Fédération d’Associations de Théâtre Populaire / Théâtre de Thouars-Scène conventionnée / L’ONDE – Théâtre et Centre d’art de Vélizy Villacoublay / Le Théâtre du Nord – CDN Lille Tourcoing Nord-Pas-de-Calais / Les Scènes du Jura – Scène Nationale / La Ville de Pantin – Théâtre du Fil de l’eau / Le Théâtre des Bergeries de Noisy-le-Sec / 3T-Théâtres de Châtellerault
Cette création est soutenue par le Conseil Régional Poitou Charentes, le DiCRéAM, le Conseil Général de la Seine-Saint-Denis et le Jeune Théâtre National – JTN
Administration : Claire Baldensperger / Diffusion : Marie Lenoir
L’Arche est éditeur et agent théâtral du texte représenté www.arche-editeur.com

Rémi Brossard, un auteur en résidence d’écriture dans un collège de banlieue parisienne, rencontre deux spécimens de l’établissement, Maximilien et Alix. Ces adolescents vont bouleverser son projet d’écriture. Leurs échanges renvoient chacun d’entre eux à ses propres limites : difficulté à vivre dans le monde, à y trouver sa place, à y faire acte.
Avec humour et cruauté, Fabrice Melquiot ausculte les rouages d’un établissement scolaire au bord de la dérive. Il interroge l’adolescence, le suicide, la mythomanie sous le prisme de l’acte d’écriture.

Article télérama ici

 

4 avril 2017 – 20H – La Fabrique au Théâtre de la Manufacture – Nancy
DANS LES RAPIDES de Maylis de Kerangal

capture-decran-2016-11-08-a-15-08-22

Mise en scène Jean-Thomas Bouillaguet | avec Émeline Touron | Lumières Vincent Dono |Son Paul Floquet | Vidéo Philippe Hariga | Costumes Éléonor Daniaud | Collaboration à la scénographie René Maury.
Production déléguée : Til Théâtre IcietLà I Avec le soutien de l’OMA et de l’acb, scène nationale de Bar-le-Duc.

Le Havre, 1978. Lise, Nina et Marie, sont trois jeunes filles qui s’ennuient : lycée, premières amours, aviron, le quotidien… En pleine crise d’adolescence, elles rejettent leurs parents et tentent tout à la fois de se fondre dans le moule en essayant d’être à part. Bref : trois adolescentes des plus normales qui cherchent à s’affranchir et à passer le cap des quinze ou seize ans. Un dimanche de pluie, elles font du stop et dans la R16 où elles s’engouffrent, surgit la voix de Debbie Harry, chanteuse de Blondie. Debbie, joyeuse et sexy. Debbie qui s’impose aux garçons de son groupe. Debbie qui va devenir leur modèle. Jusqu’au jour où Nina découvre la voix cristalline de Kate Bush qui, d’un coup de pied romantique et pop, vient fissurer le trio jusqu’ici soudé comme un roc…

Avec son style vif et piquant, Maylis de Kerangal injecte à son histoire une nostalgie euphorisante et sensible. Elle y clame la passion d’une époque, l’esprit d’une jeunesse désenchantée mais exubérante, la volonté de croire en ses rêves et de suivre son étoile. Au plateau, une comédienne au style «vintage », entourée de vinyles, d’une télé, de diapos et de photos, reconstitue les pérégrinations des jeunes femmes. Virevoltant d’un personnage à l’autre, d’une action à l’autre, elle alterne, dans un rythme effréné, narration et incarnation des protagonistes. Le spectateur rit, s’émeut, se souvient et se laisse entraîner dans les rapides du récit. Une immersion rock, ludique et touchante dans les entrailles de l’adolescence, période déterminante de la construction de l’être humain.

Résidence de traduction

Une résidence de traduction, se déroulant au Goethe Institut de Nancy sera également proposée dans le cadre de la Mousson d’hiver en compagnie de l’auteur Stefan Hornbach et du traducteur Laurent Mulheisen !

Plus d’informations à la rentrée 2017 !